Traitement de l'acné

Furoncle ? Points noirs ?? des désagréments qui surviennent à l’adolescence mais aussi à l’âge adulte, notamment chez les femmes… Aussi disgracieux que complexant !

Quelle en est la cause ?

L’acné est une maladie des follicules pilo-sébacés, faisant suite à un déséquilibre hormonal (excès de testostérone) à l’origine d’une hyperséborrhée chronique. Le canal pilaire se retrouve ainsi obstrué, ce qui va créer, après kératinisation et oxydation, des points noirs ou comédons ; certains d’entre eux, en cas de rétention de sébum, donnent des boutons blancs ou papules. Suite à la prolifération d’une bactérie d’origine intestinale, Propionibactérium acnes, surviennent une inflammation puis une surinfection des papules, à l’origine de boutons rouges ou pustules. Parfois, lorsque les lésions sont profondes et inflammatoires, la rétention de sébum se transforme en nodule ou kyste, qui, en se rompant, laissent des cicatrices d’acné irréversibles et invalidantes.

Il existe des facteurs aggravants, qui favorise l’hypersécrétion de sébum et/ou l’inflammation et/ou l’hyperperméabilité intestinale : stress chronique, alimentation à index glucidique élevé et/ou riche en laitage, allergie alimentaire, Leaky Gut Syndrom, tabagisme actif, exposition aux UV (naturel ou artificiel), hyperandrogénie relative lors des menstruations chez la femme adulte, climat tropical, certains pesticides (perturbateur endocrinien) ou la prise de certains médicaments (corticoïde, anti-épileptique, lithium)…

Quel type d’acné avez-vous ?

On distingue trois types d'acné :

  • L’acné rétentionnelle, avec une prédominance de points noirs ou comédons.

  • L’acné inflammatoire ou nodulo-kystique, avec une prédominance de pustules inflammatoires rouges.

  • En cas de forme sévère, on parle d’acné conglobata, caractérisée par la présence d’abcès, de fistules et de cicatrices chéloïdiennes.

Quels sont les traitements envisageables ?

Le traitement doit être adapté au mécanisme en cause, à savoir hyperséborrhée, inflammation et surinfection… Néanmoins, quelque soit le type d’acné, des règles d’hygiène sont indispensables :

  • Limiter les aliments à index glycémique élevé (dattes, bananes, fruits au sirop, frites au four, bonbons, pain blanc et pain de mie, riz à cuisson rapide, soda…), les produits laitiers en excès, les aliments allergisants après bilan spécialisé (farine de blé, gluten…), et, dans le doute, les aliments gras.

  • Eviter la manipulation des comédons ou pustules avec les doigts,

  • Eviter le rasoir mécanique pour les garçons,

  • Eviter les expositions solaires ou aux lampes UV,

  • Eviter les produits comédogènes (lait démaquillant, corticoïde, androgène, vitamine B12) et n’utiliser que des cosmétiques non comédogènes,

  • Arrêter de fumer,

  • Apporter à votre peau du zinc, du silicium, du sélénium, des caroténoïdes, des oméga 3, de l’huile d’onagre, pour l’assouplir, limiter son inflammation, et favoriser sa cicatrisation,

  • Apporter à vos intestins, de la L-glutamine pour le renfort de la paroi intestinale, et des probiotiques pour le rééquilibrage de la flore intestinale.

Pour les formes minimes ou modérées : des soins quotidiens à base d’acide glycolique pour limiter l’hyperséborrhée et favoriser l’exfoliation des cellules mortes de la peau (surtout après l’été), des masques glycoliques hebdomadaires et des peeling superficiels mensuels avec un médecin spécialisé en médecine esthétique.

Pour les formes sévères : un traitement antibiotique par tétracycline peut être préconisé afin de stériliser les pustules et diminuer l’intensité de la poussée inflammatoire, un traitement par isotrétinoïne peut dans certains cas, et après discussion avec le patient, être nécessaire… malgré les risques de sécheresses cutanés, et d’atteintes hépatiques & embryonnaires.

Chez Clinique Estetika, le protocole du traitement de votre acné débutera par un bilan Oligoscan (découvrir ce qu'est l'Oligoscan) pour mettre en exergue les éventuelles carences en zinc, silicium, oméga 3 et autres oligoéléments. En fonction du résultat de votre bilan, nous serons à même de vous proposer un rééquilibrage de ces oligoéléments. Cette première étape est nécessaire pour "préparer le terrain" et mettre toutes les chances de votre côté pour une amélioration rapide, naturelle et durable de l'acné.

Lumière pulsée, laser et lampe led haute puissance pour traiter l'acné ?

C'est dans les années 2000 que le Dr Chu, un professeur britannique, étudie les effets de la lumière et plus particulièrement les lumières bleues et rouges comme traitement de l'acné. Depuis, plusieurs études ont validé ses premières recherches. Pour traiter l'acné par la lumière, on peut avoir recours aux lasers (à la lumière pulsée IPL et les lasers à colorant pulsé) et à la photothérapie (diodes ou LED).

Le laser est utilisé pour réduire les lésions inflammatoires de l'acné quand on ne peut ou ne veut utiliser les antibiotiques. La séance de lumière pulsée est un peu douloureuse et comme ce type de traitement s'étale sur plusieurs semaines, on a besoin de l'adhésion du patient.

 

La photothérapie par LED est une alternative au laser car elle n'est pas douloureuse.

Pour le traitement de l'acné faible à modérément sévère, la photothérapie par LED associe la lumière bleue (dont les bénéfices dans le traitement de l'acné ont été mis en évidence en 2004 dans les publications du professeur Tzung) et la lumière rouge.

La lumière bleue agit comme un antibactérien en s'attaquant à la bactérie P.Acnes, impliquée dans l'acné. Avec sa longueur d'onde de 405 à 420 nanomètres, elle va, sans causer de dégâts cutanés, agir sur la bactérie P.Acnes qui colonise la glande sébacée. On l'associe à la lumière rouge qui pénètre un peu plus profondément dans le derme pour assurer une meilleure cicatrisation et avoir une action anti-inflammatoire.

Acné : les avantages de la photothérapie par LED

Les séances ont lieu à la clinique et durent en moyenne 10 à 20 minutes, selon la puissance des LED. Le patient est généralement allongé, un cache de protection sur les yeux. Les premiers résultats se voient généralement un à deux mois après le début des séances, qui doivent être hebdomadaires ou bimensuelles (tous les 15 jours), mais la cure dure en moyenne trois mois, à renouveler selon les cas. Au terme du traitement, les inflammations auront disparu, et l'action anti-inflammatoire de la lumière rouge aura permis de réduire lésions et cicatrices.

L'avantage de cette nouvelle technique de prise en charge de l'acné est qu'elle est sans douleur, qu'elle s'adresse à tous les phototypes de peau, qu'elle ne rencontre pas de contre-indications et qu'elle n'entraîne pas d'éviction sociale.

La lumière du soleil a toujours était connue pour calmer, un temps, l'acné. La lumière bleue apporte une nouvelle solution comparable aux bienfaits du soleil, les méfaits en moins.

Clinique Estetika - médecine esthétique et anti-age

0262.33.18.03

Toxine botulique, acide hyaluronique, radiesse, peeling, PRP, Vampire Lift, mésothérapie, lampe led haute puissance, Aquapure, épilation définitive, épilation laser toutes peaux (epilation definitive maillot, épilation definitive aisselles, epilation définitive jambes,...), épilation par électrolyse, cryolipolyse (coolsculting,...), Cellfina, radio-fréquence, Legato, PLEXR, blépharoplastie médicale, pressothérapie, bilan oligo-éléments, traitement des rides, de la cellulite, des capitons, des vergetures, de l'acné, rajeunissement, perte de cheveux, détection intoxication aux métaux lourds, Universkin, rajeunissement de la peau, LPG endermologie, etc.
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon

Lundi à Vendredi      8h30 - 18h30
Samedi & Dimanche     Fermé

Espace Santé

38 route de Savanna

97460 Saint-Paul